Salarié et perte du permis de conduire, comment réagir ?

Perdre des points sur le permis de conduire peut arriver bien plus rapidement que vous ne le pensez. Cependant, ce dernier est aujourd’hui essentiel pour beaucoup de personnes que ce soit pour vous permettre de travailler ou encore d’aller chercher vos enfants à l’école. Et si vous habitez dans des petites villes généralement moins bien desservies que les métropoles, alors il est encore plus nécessaire pour réaliser tous vos déplacements parfois quotidiens.

Perte du permis de conduire et impact sur l’emploi

Dans le cadre du permis de conduire, il n’est pas rare d’entendre parler d’annulation, ou de suspension. Le retrait du permis de conduire résulte d’une infraction ; c’est une mesure décidée par les forces de l’ordre. Les infractions pouvant entraîner l’annulation sont en pratique nombreuses. Elles sont définies par l’article L224-1 du code de la route et suivants. On peut citer par exemple la conduite sous l’empire d’un état alcoolique, mais aussi un excès de vitesse, ou des délits de fuite, etc. A l’issue de l’avis de rétention, le préfet peut prendre la décision provisoire de la suspension du permis de conduire. Puis, c’est au tribunal de prendre le relai en ayant pour mission de juger des sanctions définitives. Il est donc important que vous puissiez vous défendre efficacement. Pour cela, si vous vous situez près de la ville de Lille, sa métropole et même dans les Hauts-de-France, vous pouvez faire appel à un avocat maîtrisant le droit routier comme Maître Antoine Régley.

Comme toujours, un avocat pourra vous défendre pour que vous ayez toutes les chances de conserver votre permis, car son annulation peut générer d’autres désagréments importants, en particulier s’il est indispensable tous les jours dans le cadre de votre travail. Dans certaines situations, votre employeur pourra peut-être vous reclasser temporairement mais il faut savoir qu’il peut également vous demander de prendre des congés payés et que le contrat de travail peut même être suspendu lui aussi.

De plus, Il faut distinguer deux situations, selon que l’annulation ou la suspension du permis de conduire est intervenue pendant le temps de travail ou en dehors. Si l’annulation ou la suspension est intervenue pendant le temps de travail, alors cela pourra constituer une faute et même donner lieu à un licenciement. Pour que le retrait de permis cause le licenciement, l’employeur devra démontrer que la perte du permis ou la suspension, génère un trouble objectif dans le bon fonctionnement de l’entreprise.

Mais pour éviter cette annulation ou suspension du permis, la meilleure solution consiste à faire appel à un avocat dont le droit routier est le domaine de prédilection.

Faire appel à un avocat en droit routier pour sauver votre permis et votre emploi

Pour sauver votre permis et pour pouvoir continuer à travailler, vous pouvez faire appel à un avocat spécialisé dans la défense du permis de conduire. Car le droit doit être respecté mais parfois il peut arriver qu’une inobservation d’une formalité requise par la loi pour la rédaction ou la conclusion d’un acte juridique ne soit pas réalisée. Il s’agit de ce que l’on appelle un vice de procédure. Mais, faire valoir un vice de procédure est assez technique et complexe rendant seul un avocat dont c’est le quotidien en mesure de les distinguer et de les plaider avec efficacité.

Ainsi, dès lors que vous êtes confronté à un problème avec votre permis de conduire, faites appel à un avocat spécialiste dans la préservation du permis de conduire. Après avoir minutieusement étudié votre dossier, il vous informera sur les possibilités pour garder votre permis de conduire ou, a minima, trouver des solutions pour ne pas le perdre définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *