Quelles sont les questions posées au permis de conduire ?

Pour que vous soyez bien à l’aise au volant de votre voiture sans causer la moindre perturbation aux autres, il est très utile de réussir d’abord toutes les épreuves relatives à l’obtention d’un permis de conduire.

Vous vous posez sans doute tant de questions, notamment sur le déroulement et le contenu même de l’examen. Dans cet article, vous allez découvrir les questions les fréquents durant l’examen de permis de conduire.

permis de conduire

Comment ça se passe l’interrogation orale ?

Lors de l’examen pour obtenir un permis de conduire, des questions vous seront posées oralement par un inspecteur. Pour respecter l’équité, ce dernier doit formuler ses questions de façon partiale.

Vous gagnerez certainement un point à chaque fois que vous trouvez la bonne réponse. La première catégorie de questions liées au permis de conduire est principalement basée sur la vérification extérieure et intérieure du véhicule. Ensuite, d’autres sujets viennent s’ajouter au test, notamment sur les codes de la route.

Les questions lors de l’interrogation orale au permis de conduire

Effectivement, la vérification extérieure ou intérieure suscite non seulement des questions de sécurité routière, mais aussi une question sur le secours aux victimes. Pour la vérification intérieure, l’inspecteur vous demande de lui montrer la commande qui sert à actionner le régulateur de vitesse suivie d’une question portant d’abord sur la sécurité routière telle que : « comment la désactiver rapidement sans que vous actionniez la commande du régulateur ? ». En guise de réponse, vous lui direz : j’appuie juste sur la pédale d’embrayage ou le frein.

Cette question sera ensuite suivie d’une autre concernant les premiers secours : « dans le cas où il y a un accident sur l’autoroute, comment indiquer les lieux depuis votre téléphone mobile ? ». Comme réponse, vous indiquez le sens de la circulation, le numéro de l’autoroute et le point kilométrique.

Pour la vérification intérieure, vous devez montrer, par exemple, où remplir l’huile moteur. La question qui suit concerne la sécurité routière : « que se passerait-il si l’huile moteur manque ? ». Réponse : il y aura sûrement un risque de casse de moteur ou dé détérioration.

La question portant sur les premiers secours consiste généralement à l’explication de l’utilisation d’un DAE ou Défibrillateur automatisé sur une victime. Y a-t-il des risques ? Bien sûr que non, parce que le défibrillateur se déclenche de façon automatique seulement si la personne subit un arrêt cardiaque.

Existe-t-il de nouvelles questions sur les premiers secours et la sécurité routière ?

Pour les vérifications, vous pouvez également être interrogé sur les éléments se trouvant à l’extérieur de la voiture.

Ces questions peuvent concerner l’état des pneus, les différentes parties qui composent le moteur ainsi que la propreté des feux.

Ici, le principal objectif consiste à vous rendre sensible à l’importance de toujours garder le véhicule en très bon état de marche et de vous faire savoir les gestes utiles pour réduire les accidents routiers.

Quelles sont les fautes éliminatoires ?

Avant de passer l’examen, n’oubliez pas surtout de vérifier puis de retenir la liste des fautes éliminatoires du permis de conduire qui pourraient en toute évidence vous mener directement à l’échec.

Au permis B, refuser une priorité à droite est une erreur fondamentale et éliminatoire sur un carrefour dépourvu de panneaux de signalisation indiquant la priorité. Le refus de céder un passage à un piéton sur la zone cloutée peut vous induire tout à fait en erreur.

Vous devez éviter d’abuser la priorité. Annoncez toujours votre arrivée avec le signal sonore ou lumineux tout en ralentissant. L’abus de priorité peut causer un accident sévère, une faute grave à retenir non seulement lors de l’examen, mais également tout au long de votre vie.

Avant de démarrer la voiture, prenez d’abord connaissance de son environnement afin d’éviter de mettre la vie des autres usagers en danger. Ensuite, sachez bien que les calages qui se répètent sont très gênants que ce soit pour l’examinateur, pour les autres et même pour vous. Faites attention également au recul, surtout lorsque vous effectuez un démarrage en côte.

À l’arrêt, un freinage trop long constitue une faute éliminatoire, car il y a un grand risque que vous percutiez d’autres véhicules. Bref, pour mieux réussir à l’examen, gardez bien le contrôle sur le véhicule et vous serez épargné de toute faute éliminatoire.